MONT PHADENG PEAK

Ce matin, nous nous levons à 6h, pour faire l’ascension du mont Phadeng Peak, 816m.

Après un bon petit déjeuner, nous partons à 7h30, le temps est menaçant mais tellement changeant que nous nous y aventurons . L’entrée est de 20 000kips, ce qui fait 2 euros. Au Laos, tout est payant, 1 € par ci, 1 € par là. Une bombe est déposée à l’entrée, ce qui n’est pas très rassurant, mais ici, il reste encore des bombes non explosées . Nous avons suivi un sentier très escarpé, glissant. Des petites marches sont creusées dans la boue , et des cordes sont installées pour nous aider, on se retrouve en pleine jungle avec des arbres et des lianes magnifiques. On entend des chants, peut-être des cigales ou des singes. L’ascension est interminable…..Nous faisons quelques pauses…Puis au bout de 2h, Aurore arrive la 1ere au sommet, et nous dit que le plus dur n’est pas passé. En effet nous devons escalader des pierres glissantes et hautes pour accéder au sommet. Un drapeau laotien nous y attend. Patrice hisse notre drapeau français…….Nous sommes dans la brume puis le paysage se dégage, la vue est splendide. Soudain un orage arrive, c’est le déluge, heureusement, une cabane en bois sur pilotis, nous abrite. Nous restons facilement 1h30 la haut, la pluie ne cesse de tomber, puis nous mettrons 2H pour descendre.  On est crevé……On a faim. Il est 15H30 quand même !!!!

 

 

Puis repas dans notre petit resto. Cet après-midi, sieste pour récupérer……

 

Une réflexion au sujet de “MONT PHADENG PEAK

  • 2 mai 2018 à 16 h 15 min
    Permalink

    Dures, dures les vacances mais quand on voit Patrice hisser les couleurs avec un magnifique drapeau bleu blanc rouge il faut se dire que ça vaut le coup. et que penser des trois petites poulettes complètement mouillées assises devant un site aussi grandiose, pour ma part j’ai ri, vous aviez quand même plus fière allure devant les boissons rafraichissantes et une assiette bien garnie, après l’effort le réconfort. Tout de même vous devez vous rincer l’oeil devant toute cette beauté sauvage. Gardez nous un peu de chaleur. Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.