VERS MUANG KHUA

Ce matin, réveil musical au son des coqs et des tambours et clochettes des bonzes.

Nous déjeunons sur une grande terrasse face à la Nam Ou . Soudain des femmes arrivent, prient et s’installent au sol. Elles préparent une cérémonie qui aura lieu demain.

A 12h30, notre bateau pour Muang Khua accoste. C’est un vieux bateau, très étroits avec des bancs de chaque coté….Nous ne devrions pas dépasser 14 personnes et nous sommes 26. Nous sommes serrés, les uns contre les autres et genoux contre genoux. Puis ils mettent les bagages…..Zéro sécurité, le bateau est à fleur d’eau. ….Depuis Nong Khaw, nous suivons un couple d’australien avec qui nous échangeons ….Puis nous faisons connaissance de jeunes français qui voyagent seuls….On se demande quand même comment on va tenir 5h sur ce rafiot.

Au bout d’une heure, on accoste et tout le monde descend, les chinois construisent un barrage et nous prenons un tuk tuk, pour embarquer un peu plus loin….Avant d’embarquer, nous rencontrons une jeune française de Marseille qui voyage seule en moto, elle s’est perdue et veut prendre le bateau…..Je n’y croit pas mes yeux, en plus des passagers en surnombre, les bagages, ils arrivent à mettre la moto sur le bateau et nous sommes de plus en plus à raz de l’eau……

La Nam Ou n’est pas une rivière tranquille, ses eaux sont tumultueuses, et nous rencontrons des courants et des rapides…..Le capitaine évite aussi les cailloux et les plantes…..Il faut avoir confiance. De temps en temps, il dépose des laotiens qui habitent au bord de cette rivière. Le capitaine s’arrête aussi pour acheter des poissons à des pêcheurs ou pour récupérer un gros poisson mort qu’il a aperçu…et qui nous empeste

5mn avant d’arriver à Muang Khaw, nous tombons en panne d’essence, nous ne sommes plus que 8 français et notre couple d’australiens ….et la moto. Heureusement, il reste encore un peu d’essence dans un  jerrican…

 

5 réflexions au sujet de “VERS MUANG KHUA

  • 7 mai 2018 à 10 h 19 min
    Permalink

    On se croirait dans un film. Vous aurez vraiment tout fait. Apparemment vous frôlez le désastre mais ça passe, le bateau ne coule pas. Il faut en effet avoir confiance pour avancer, se laisser emmener sans trop penser: de vrais boat people. En attendant vous avancez et c’est le principal, la frontière avec le Viet Nam ne doit pas être bien loin maintenant. Continuez, gros bisous.

    Répondre
  • 7 mai 2018 à 17 h 49 min
    Permalink

    Petit soucis de chargement des images, ça devrait être réparé. Si vous avez le problème, n’hésitez pas à en faire part en commentaire, ou pour tout autre bug sur le site 😉

    Répondre
    • 8 mai 2018 à 1 h 16 min
      Permalink

      Heu il y a un bug Alban , on ne veut pas rentrer!!!!! Comment on fait????

      Répondre
      • 8 mai 2018 à 18 h 19 min
        Permalink

        Le meilleur moyen c’est de demander l’asile et de nous inviter, I guess 😉

        Répondre
        • 9 mai 2018 à 10 h 59 min
          Permalink

          Ok c’est fait ! Tu viens quand tu veux……

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.